COMMUNICATION NON VERBALE

ANALYSER LES GESTES ET LES COMPORTEMENTS

Qu'est-ce que la communication non verbale ? C'est l'ensemble des comportements qui participent à la communication entre les humains. Il existe plusieurs dimensions :

  • le niveau paralinguistique, à mi chemin entre la communication verbale et non verbale : analyse de la voix, intonations, débit de parole, etc.

  • le niveau proxémique : analyse de la distance entre les corps / les individus ;

  • le niveau kinésique : analyse des postures, des gestes et des expressions du visages ;

  • le niveau infralinguistique : analyse des changements physiologiques (dilatation des pupilles, rougissement, transpiration...)

  • le niveau symbolique : analyse de ce qui orne le corps (vêtements, insignes, tatouages, etc.)

Quels sont les types de gestes ? Certains gestes sont réalisés de manière consciente et volontaire (appeler un taxi, par exemple). Ils sont fortement dépendant du contexte culturel d'émission du geste. D'autres sont réalisés de manière non consciente et involontaire (les démangeaisons, les réflexes d'orientation des épaules, du buste, les expressions faciales etc.) Dans cette dernière catégorie vous retrouvez la majorité de nos gestes. Sans s'en rendre compte, nous communiquons la plupart du temps de manière silencieuse et nos gestes nous trahissent

​Quelle est la liste des émotions ?

Depuis les travaux du psychologue américain Paul Ekman, on considère qu’il y a 7 émotions universelles de base. Des émotions primaires, reconnues par les nourrissons, telles la peur, la colère, la tristesse, la joie et le dégoût. Paul Ekman ajoutera par la suite le mépris. A noter que cette émotion, tout comme la honte, la culpabilité, ou encore la fierté, semble se développer plus tardivement, aux alentours des 6/7 ans, car liées au processus de socialisation des enfants, notamment à l’école.

Peut-on contrôler tous ses gestes ? Vous l'avez compris, la réponse est non ! Ce n'est pas la même zone du cerveau qui gère les gestes intentionnels et les gestes involontaires. Le coaching en prise de parole en public (ou media training) a donc ses limites... 

Quels dangers du Metaverse dans la réalité (virtuelle) ? C’est l’un des champs actuels les plus passionnants : appréhender les changements de comportements humains lorsqu’ils sont digitalisés… Les recherches actuelles sur les enjeux d’identification à travers les Avatars nous livrent de précieuses informations. Elles semblent unanimes : si l’Avatar est une représentation différente du Soi, elle favorise une porosité entre le Réel et le Virtuel. Autrement dit, nous sommes bien notre Avatar. Et les comportements que l’on retrouve dans la “vraie vie” sont relativement semblables à ceux du Metaverse.

Comment devenir "profiler" ? Attention aux mots, le terme "profiler" est souvent utilisé comme synonyme de "comportementaliste" alors que les formations ne sont pas les mêmes. L'analyse comportementale à partir de la communication non verbale se situe au croisement des neurosciences, de la psychologie et de la linguistique. On peut aussi parler de sémiologie comportementale

Existe-t-il un langage corporel amoureux ? Comment savoir si on séduit ? Ou par exemple, existe-t-il des signes d'un homme troublé par une femme ? Je pense que c'est la question qui revient le plus ! J'y consacre tout un chapitre dans mon prochain ouvrage (sortie prévue mars 2023). Les recherches scientifiques ne sont pas avares sur ce point. Étonnamment, les gestes de malaise reviennent souvent dans les ritournelles de séduction masculine... A l'inverse les femmes ont un langage corporel plus spécifique à la séduction. 

Comment savoir si quelqu'un nous ment ? Voici une autre question qui revient régulièrement. Les recherches scientifiques sont nombreuses sur le sujet. Il faut savoir qu’à l’heure actuelle, les outils d’analyse se portent plutôt sur les mots que sur le non verbal, en tous les cas au sein des forces de police. Le détecteur de mensonge est un outil qui fait polémique, s’il est autorisé en Belgique, il reste interdit en France. La mauvaise nouvelle c’est que la détection du mensonge reste complexe à détecter. La bonne nouvelle, c’est que des items ou traits comportementaux ou indices peuvent tout de même vous mettre sur la piste