top of page
  • Photo du rédacteurelodie

Le jour où... j'ai rencontré un pervers narcissique

Les pervers narcissiques semblent partout, tellement on en parle ! Avant de revenir en détail sur les signes qui permettent de les reconnaître, le pourquoi de cette "mode", je vais vous partager un témoignage plus personnel.


Cet article s'inspire des références scientifiques et extrait de mon dernier ouvrage, Ce que les gestes et les mots disent des autres (et surtout des cons) aux éditions Courrier du Livre.


Sauf que... c'était une perverse narcissique !


La perverse narcissique se fait moins remarquer que l'homme pervers narcissique mais n'en est pas moins toxique

On parle très souvent de la perversion narcissique au masculin, alors même qu'elle existe au féminin. Une fois n'est pas coutume, avant d'aborder ci-dessous des aspects plus "rationnels" du phénomène, je vais vous parler d'une histoire.


8 ans... C'est le nombre d'années qu'il m'aura fallu pour réaliser. Cette amie si proche de moi... et qui correspond trait pour trait à la description de LA perverse narcissique ! Comment expliquer ce chiffre hallucinant ? Surtout quand on connaît mon expertise. Brillante, charismatique, drôle à en pleurer, bouleversante, touchante parfois, voici les adjectifs qui viennent de suite à mon esprit quand je la vois au milieu de notre tablée d'amies. Elle est le sel et le piquant réuni. Etre dans son entourage, partager ses histoires, c'est prendre un shot d'adrénaline, c'est partir à l'aventure en casque bleu, c'est refaire le monde avec des paillettes : tout est désormais possible. On se sent honorée d'être en si bonne compagnie, tellement veinarde d'avoir croisé sa route. Comment ferait-on sans elle ? Elle habite les soirées et les événements, telle une robe Christian Dior éternelle : divine, en mouvement, visible.


Avec le recul des années, je me rends tout de même compte que certaines choses clochaient : le Curriculum Vitae à rallonge, épatant pour une seule vie, mais après tout ? Les aventures vécues, toujours plus rocambolesques les unes que les autres... peut-être que certains sont plus "gâtés" par la vie, comme elle le prétendait elle-même ? Tout aspect saugrenu avait toujours une explication, une potentialité logique. Avec le packaging du rêve, en plus de cela. Qui n'a jamais rêvé d'avoir 30 vies en une ?


Mon esprit trouvait toujours une explication rationnelle, minimisait les conséquences de ces "exagérations". Jusqu'au jour où... les informations se sont recoupées ! En entendant différentes sources parler de la même histoire, là j'ai compris qu'il y avait un gros problème. Certes, on peut vivre les mêmes événements en les ressentant différemment, mais lorsque les réalités sont trop alternatives, c'est que le mensonge est de la partie. Je suis donc tombée de ma chaise, découvrant le pot-aux-roses : mon "amie" nous dénigrait dès que nous avions le dos tourné, les histoires dans lesquelles elles tenaient le rôle de victime étaient à renverser (elle était le bourreau, voire l'arnaqueur), les mensonges sur sa vie pléthoriques...


Au-delà de la dimension factuelle, je crois que c'est aussi mon ressenti qui m'a mis sur la bonne piste. Suite à une petite tension avec cette prétendue amie, je me suis rendu compte qu'elle ne voyait l'événement que de sa fenêtre, sans JAMAIS se remettre en cause, parlant toujours d'elle-même et de ses besoins, le tout manquant singulièrement de bienveillance. C'est lorsque j'ai appris l'atteinte à l'intégrité physique qu'elle faisait subir à ses partenaires que j'ai mis le Holà ! Sous prétexte d'être une "belle" femme, elle impose des opérations chirurgicales à ses compagnons, souvent plus âgés qu'elle, pour que ces derniers se hissent à son "standing", sans avoir omis d'exiger de leur part de figurer sur leur assurance vie avant, cela dit en passant.


Si le phénomène subjugue par tant d'audace et de velléités, ces comportements sont égoïstes, autoritaires et sans bienveillance ni empathie envers la souffrance de l'entourage, causée par de tels actes. Typique de la perversion narcissique. Adieu belle amie, je t'ai aimée comme on se retrouve dans les liens de la sororité mais...


Comment reconnaître le pervers narcissique ?


Qu'est-ce qu'un pervers narcissique ?


La perversion narcissique est un trouble de la santé mentale, plus précisément un trouble de la personnalité qui correspond à des critères précis dans la grille DSM, utilisée par les psychiatres.


Cette maladie mentale trouverait ses racines dans l'enfance. Elle serait une stratégie adoptée pour « survivre » dans un environnement familial défaillant.


"Mis au placard (rejeté) ou, au contraire, placé sur un piédestal (adulé), l’enfant désinvesti par l’amour parental, ou au contraire trop investi, développe des troubles graves de la personnalité. Les pervers narcissiques adultes ont pour point commun un environnement infantile déséquilibré."

P182 Ce que les gestes et les mots disent des autres.


La différence entre un psychopathe et un pervers narcissique


La perversion narcissique est une sorte de "sous-catégorie" de la psychopathie. Pervers et psychopathes connaissent donc des troubles comportementaux communs. (Consultez l'article "Comment reconnaître un psychopathe ?" )


Les pervers narcissiques ont de nombreux points en commun avec les psychopathes : l’absence d’empathie, le désintérêt pour ce qui peut arriver à l’autre, l’absence de remords, la culpabilisation (mais lui ne ressent pas de culpabilité), la tromperie, l’escroquerie, le mensonge et la manipulation. Pour autant, le pervers narcissique se montre souvent plus impatient et impulsif que le psychopathe (qui parle plus lentement et en contrôle). Il est également beaucoup plus extraverti et « social ».

P184 Ce que les gestes et les mots disent des autres.



Echelle de Hare ou triade noire (la perversion narcissique n'est qu'un aspect)


Mais pourquoi est-il ou est-elle si charmant.e ?

La personnalité charismatique et brillante (de prime abord) du pervers ou de la perverse narcissique joue tel un aimant. Nous avons affaire à un magnifique Effet Ciseau. Pour le développer ici de manière succincte : nous, en tant qu'être humain, jugeons plus attirant et charmant les personnes extraverties. Pis, nous pensons à tort que certains items d’extraversion sont synonymes d’honnêteté, et les pervers sont naturellement extravertis. La toile de l'araignée peut donc se refermer sur sa proie...


Pour le dire encore autrement, les pervers et perverses narcissiques sont "charmants". C'est ce qui rend la dynamique relationnelle très complexe pour leur victime. Dans un premier temps, la victime se voile la face, pour ensuite être dans l'empathie face à ces personnes qui savent, malgré tout, se montrer "touchantes".


Quelles différences entre l'homme pervers narcissique et la femme perverse narcissique ?


Il existe quelques différences de genre que certaines études ont mises en exergue (les références sont mentionnées en fin d'ouvrage).


Les hommes pervers narcissiques adopteraient plutôt des stratégies relationnelles reposant sur leur charisme, leur assurance et leur pouvoir d’influence. Là où les femmes perverses narcissiques, elles, useraient davantage du chantage affectif, à travers des pleurs, des simulations de désespoir, voire de fausses maladies... Les hommes endosseraient plus facilement leur carapace de « mâle alpha », dominant, agressif et sans peur, là où les femmes seraient davantage rebelles, non conventionnelles et promptes à défier les normes sociales. Elles seraient également plus difficiles à repérer que leurs homologues masculins...

P187 Ce que les gestes et les mots disent des autres.


Pourquoi parle-t-on autant de la perversion narcissique ? Est-ce un phénomène de mode ?

C'est une question légitime : pas un magazine ou une une rentrée littéraire sans que le phénomène ne soit évoqué. C'est bien qu'il se passe quelque chose. Comme je l'évoque dans le Podcast de 20 min, "Minute Papillon", voici mon hypothèse, partagée par d'autres.


Je pense que nous avons changé de paradigme : le mythe fondateur de notre société n'est plus Oedipe (et son complexe), comme le soutenait Freud. Ce qui avait beaucoup de Sens dans une société européenne du début du XXème, encore puritaine, et dans laquelle la puissance sexuelle s'exprimait majoritairement dans le refoulement. Aujourd'hui le sexe est partout, des abris-bus aux smartphones des pré-adolescents ! Sans doute que nous avons basculé sur un nouveau mythe sociétal : celui de Narcisse et la mise en scène du Soi, obsédé par le regard. Les Selfies, l'explosion de la chirurgie esthétique, la vacuité du Moi (dans la télé-réalité et ailleurs) peuvent s'interpréter comme la déclinaison de cette structure sous-jacente, désormais aux fondements de notre Société.


Vous pouvez retrouver ce podcast sur les appli et plateformes de podcast, dont:


Acast, le diffuseur : https://play.acast.com/s/minute-papillon Podcast Apple https: // podcasts. apple.com/fr/ podcast / minute- papillon / id1373765584 Spotify https://open.spotify.com/show/5GcHUaluR9ETkLQ3BI6XcD Deezer https://www.deezer.com/fr/show/56851 Podmust https://podmust.com/podcast/minute-papillon/ Amazon music (podcasts) https://music.amazon.fr/podcasts/6b7faf3f-44eb-4ee4-8c8e-b3a79ca85ad5/minute-papillon Google Podcast https://podcasts.google.com/feed/aHR0cHM6Ly9yc3MuYWNhc3QuY29tL21pbnV0ZS1wYXBpbGxvbg== Podcloud https://podcloud.fr/podcast/minute-papillon IHeart https://www.iheart.com/podcast/256-minute-papillon-31070195/ Stitcher https://www.stitcher.com/show/minute-papillon TuneIn https://tunein.com/podcasts/Media--Entertainment-Podcasts/Minute-Papillon-p1140412/ Podcast Addict https://podcastaddict.com/podcast/3597157 Podcasts Français https://podcasts-francais.fr/podcast/minute-papillon/ Podplay https://www.podplay.com/podcasts/minute-papillon-81353

1 325 vues0 commentaire

Kommentare


bottom of page